Une Nouvelle École Française pour le Vieux Ottawa Est? Fort probable, disent les autorités

Par Joe Paraskevas

CECCE

Parmi la construction de la nouvelle rue Main et tant de nouvelles maisons et appartements résidentielles, la possibilité existe qu’il y aura bientôt un édifice inattendu dans le Vieux Ottawa Est.

Avant l’automne de 2019, il est fort probable qu’une école élémentaire de langue française pourrait ouvrir ses portes dans ce quartier, selon un responsable du Conseil des écoles catholiques du Centre-Est.

«Présentement, on a un site qui serait disponible,» a dit le directeur de l’éducation du CECCE Réjean Sirois après une soirée de consultation à l’université Saint-Paul à la fin d’octobre. «Ce serait dans ce quartier, très près d’ici. Je dois respecter la deuxième partie qui travaille avec nous. Mais, si on avait l’argent on pourrait construire demain matin.»

Le CECCE a organisé la soirée pour surveiller l’enthousiasme de parents des secteurs Vieux Ottawa Sud, du Glebe et du Vieux Ottawa Est envers la possibilité d’ouvrir une école élémentaire catholique de langue française.

À peu près 25 personnes y ont assisté. Tous ont encouragé les représentants du CECCE de poursuivre le projet. Tous ont exprimé un besoin pour une école française dans le quartier.

Le conseiller municipale David Chernushenko s’est arrêté à la soirée afin d’offrir son soutien au projet.

Les représentants du CECCE ont expliqué qu’ils étaient toujours à la recherche de fonds pour le projet. La présidente du conseil, Johanne Lacombe a avoué qu’elle était très encouragée par les commentaires des parents. Elle reviendrait à ses collègues et à la municipalité avec confiance que le projet serait soutenu par la communauté.

«Je  pourrai leur dire : l’intérêt dans la communauté est palpable » a-t-elle dit.

Mme Lacombe et M Sirois ont encouragé les participants de la séance de se joindre à un comité de parents qui pourrait offrir des conseils à chaque étape et de faire la promotion et «aimer» la page Facebook du projet.

  1. Sirois a dit que le conseil va travailler  avec l’Université Saint-Paul afin d’ouvrir un endroit temporaire possiblement en automne prochain.

Ce  lieu pourrait comprendre une garderie, une classe de maternelle-jardin et possiblement des classes de première et deuxième année, a confirmé M.  Sirois. Il a ajouté que la construction possible de la nouvelle école pourrait se passer avant 2019.

«Je pense que, idéalement, si on recevait du financement  d’ici les deux prochaines années, on peut parler d’à peu près d’ici trois ans,» a-t-il dit. «Mais, ça n’empêche pas de démarrer une école temporaire et répondre aux besoins de la communauté.»

 

facebooktwitterby feather
Filed in: Education, FP, Front Page

You might like:

What’s on your plate? Embracing a plant-based diet What’s on your plate? Embracing a plant-based diet
The Story of Bread Box – Dough to Door Bakery The Story of Bread Box – Dough to Door Bakery
The Development of the Oblate Lands: An In-Depth Report The Development of the Oblate Lands: An In-Depth Report
We remember Paul Dewar We remember Paul Dewar

Leave a Reply

Submit Comment
© 2019 Mainstreeter. All rights reserved. XHTML / CSS Valid.
Proudly designed by Theme Junkie.