Les cinq meilleurs endroits de lecture automnale dans le quartier

30-p1Par Keltie Robertson

L’automne s’est enfin pointé le nez et pour les friands de lecture, cela signifie que le temps est venu de dénicher un endroit douillet, livre en poche et boisson chaude en main. Nous sommes chanceux de vivre dans un quartier qui regorge de recoins où s’installer lors d’un après-midi frisquet.

En voici donc cinq, en ordre aléatoire :

1. Café Urban
Ce café sur le campus de l’université Saint-Paul, dont plusieurs résidents du quartier n’ont peut-être jamais entendu parler, a récemment subi une transformation majeure. Depuis la fin du mois d’octobre, il occupe un nouvel espace au centre du pavillon Guigues. Le café est aéré, avec de grandes fenêtres sur deux côtés, et rempli de sièges moelleux. Il y aura éventuellement un patio avec des lampes chauffantes, parfait pour les températures fraîches. Orhan Pamuk, dont l’écriture évoque la lumière tamisée d’automne, le feu qui crépite dans la cheminée et le bruissement des pages qui tournent, se prête bien à l’ambiance. Pour les après-midis mélancoliques de fin d’automne, je recommande son Istanbul : Souvenirs d’une ville, qui fait découvrir l’ancienne capitale byzantine sous toutes ses facettes.

2. Le parc Brantwood/le parc Springhurst
Pour les journées où il ne fait pas trop froid (où quand on a une couverture chaude), il n’y a rien de mieux que de s’installer sur un banc près de la rivière Rideau et de se plonger dans un roman. Le bruit du vent dans les feuilles et le cri des outardes accompagnera parfaitement une lecture comme Un an après d’Anne Wiazemsky, récit biographique des années que l’auteure a passées dans le Paris de la fin des années 60, alors qu’elle était mariée à Jean-Luc Godard.

3. Le Café qui pense
Le soleil qui passe par la grande vitrine du Café, un croissant encore chaud, un thé chaï et un livre de la rentrée littéraire, voilà ce qu’il faut pour passer la matinée parfaite. Le jeu de la musique, de Stéfanie Clermont, qui a reçu des critiques élogieuses, se prêterait bien à une telle journée. Je ne l’ai pas encore lu, mais paraît-il qu’une partie de l’action se déroule en Ontario français. Pas surprenant, puisque l’auteure est née et à grandi à Ottawa!

4. Le Royal Oak sur le canal
Quand les températures chutent, mieux vaut se garer près du foyer dans le pub, d’où l’on peut voir le canal lentement se vider avant l’hiver. Commandez à boire et préparez-vous à être happé par les revirements du plus récent thriller de Guillaume Musso, Un appartement à Paris. Attention – vous ne pourrez pas lâcher ce livre une fois que vous l’aurez commencé, alors installez-vous confortablement!

5. Coin lecture à Singing Pebble Books
Cachés au fond de la librairie, un sofa et une table offrent un espace tranquille où feuilleter un nouvel achat ou un livre préféré. Non seulement le roman Il pleuvait des oiseaux de Jocelyne Saucier, paru en 2011, a-t-il été couronné de prix, mais il se savoure encore plus à chaque relecture.

Avec l’hiver qui est à nos trousses, avez-vous des recommandations de lectures hivernales et d’endroits où les lire? Partagez-les avec moi ou avec le Mainstreeter.

Keltie habite dans le Vieil-Ottawa Est depuis 2012. Elle est férue de lecture et adore explorer le quartier. Elle compte contribuer des articles en français aux numéros à venir.

facebooktwitterby feather
Filed in: Culture, FP, Front Page Tags: , , ,

You might like:

Hosers wash out opposition to ice the Capital Ward Cup Hosers wash out opposition to ice the Capital Ward Cup
Councillor’s Column: Compromising on an issue that dogs us all Councillor’s Column: Compromising on an issue that dogs us all
New Pathway Will Link Brantwood and Springhurst Parks New Pathway Will Link Brantwood and Springhurst Parks
Valentine Skate and Chili Cook-Off warms hearts Valentine Skate and Chili Cook-Off warms hearts

Leave a Reply

Submit Comment
© 7804 Mainstreeter. All rights reserved. XHTML / CSS Valid.
Proudly designed by Theme Junkie.